"IPNAUSE"     oeuvre sur papier, datée de 1992,
inspirée par les péripéties et facéties politiques
au Conseil Général de la Dordogne.


Sous le titre «Une véritable Cène…», le quotidien SUD-OUEST du 26 mai 1992 publiait ce commentaire :

         Marcel PAJOT dont on connaît le talent de dessinateur et de portraitiste, vient de camper la « journée du 8 avril », celle de « l’affaire Barou ». Dans une scène, inspirée des photos publiées dans la presse, l’on voit un Bernard Bioulac hilare après le coup qu’il vient de réussir, un Gérard Fayolle jouant avec une petite Clio, un Jean Burg médusé, un Yves Guéna transformé en angelot ou en archange et un Francis Colbac prenant ses distances. Sans parler de ce que l’on croit pouvoir identifier comme un René Barou sous « ipnause ». Une véritable « cène » dont l’original est à voir à Vergt qui organise son premier salon de peinture. L’œuvre a déjà été acquise par… un candidat malheureux aux dernières cantonales.


Yves Guéna en 1992

Retour
accueil

page précédente

page suivante




Ci-contre
Yves Guéna,
 alors sénateur de la Dordogne
,
représenté en César.
          Le journaliste aurait pu citer aussi Dominique Bousquet et Jean-Jacques de Peretti tentant de réveiller leur confrère sous influence tandis qu'Alexis Félix savoure dans la presse le récit de son "élection" surprise à la présidence du Conseil Général (au bénéfice de l'âge !). Quant aux citoyens dépités ils observent avec stupeur . Parmi eux, l'auteur du tableau s'appuie à la vitre pour mieux saisir le spectacle.
           En 20 ans, toutes ces tronches ont évidemment beaucoup changé !

Conseil général de la Dordogne Avril 1992
Bousquet, de Peretti et Bioulac